Testez-vous !

Le contexte réglementaire et compétitif évolue rapidement ! Ce questionnaire en 15 questions vous permettra d’analyser en quelques minutes la situation de votre entreprise face aux risques nouveaux auxquels vous faites désormais face.

1. Connaissance des risques (5 questions)

  • Question 1 : Avez-vous conscience que les entreprises françaises de plus de 500 salariés peuvent être soumises à une amende atteignant 30% de leur CA annuel  dans les affaires de corruption ?
  • Question 2 : Pensez-vous que votre entreprise puisse supporter les sanctions prévues en cas de non-respect du RGPD : jusqu’à 4% du CA annuel ou 20 millions € – selon le montant le plus important ?
  • Question 3 : Avez-vous conscience que la communication des e-mails internes, désormais pratiquement inévitable, permet à la justice de mettre cause la responsabilité pénale individuelle des dirigeants concernés au cas par cas?
  • Question 4 : Avez-vous conscience que l’Autorité de la concurrence prononce en moyenne une dizaine de condamnations par an pour ententes illicites, les amendes encourues atteignant souvent plusieurs millions d’euros, voire plusieurs dizaines ou centaines de millions d’euros ?
  • Question 5 : Pensez-vous que votre entreprise puisse supporter le risque médiatique associé à un scandale financier (type Kerviel), de droits humains (type Lafarge en Syrie) ou sociaux (type Weinstein), ou encore environnemental (type Dieselgate) ?

2. Prévention des risques (5 questions)

  • Question 6 : Votre entreprise dispose-t-elle d’un code de conduite ou d’une charte éthique interne destinée à orienter les salariés face aux dilemmes qu’ils peuvent rencontrer dans leur activité  dans tous les domaines cités aux questions 1 à 5 ?
  • Question 7 : Votre entreprise dispose-t-elle de modules de formation permettant de garantir une sensibilisation et des compétences minimum de vos salariés dans les domaines visés ci-dessus ?
  • Question 8 : Votre entreprise a-t-elle établi un dispositif d’alerte interne, une politique de protection des lanceurs d’alerte, et  une procédure permettant des réactions efficaces en cas d’anomalie détectée ?
  • Question 9 : Votre entreprise dispose-t-elle d’une cartographie des risques sur l’ensemble des risques issus des réglementations nouvelles (voir plus de détail en bas de page) ?
  • Question 10 : Votre entreprise réaliste-t-elle des vérifications de l’intégrité de ses clients, fournisseurs, partenaires et autres parties prenantes, et intègre-t-elle des critères sociaux et éthiques dans le choix de ses fournisseurs, par exemple l’adhésion au Pacte global des Nations-Unies, y compris au-delà du 1er rang, ou bien s’expose-t-elle par exemple à être dénoncée comme complice du travail des enfants ou de travail forcé ?

3. Politiques volontaires (5 questions)

  • Question 11 : La Direction de votre Entreprise est-elle engagée de manière visible et marquante en soutien du code de conduite et des politiques internes en matière de corruption, concurrence, protection des données, etc. en particulier soulignant la cohérence stratégique avec la vision et les objectifs ?
  • Question 12 : Votre entreprise développe-t-elle une communication précise (messages clairs, plan de déploiement, rappels et renforcements) sur les comportements et les valeurs attendues de chaque salarié ?
  • Question 13 : Votre entreprise communique-t-elle ses valeurs à ses clients, partenaires commerciaux, fournisseurs et autres parties prenantes (par ex lors de présentations de l’entreprise ; dans les supports marketing, sur le site web) ?
  • Question 14 : Votre entreprise a-t-elle développé des outils de mesure permettant d’évaluer la pertinence et l’efficience de l’ensemble des dispositions évoquées précédemment ?
  • Question 15 : D’après vos mesures, votre politique éthique est-elle fonctionnelle et efficiente? Par exemple, les salariés et les autres parties prenantes de votre entreprise ont-ils une bonne connaissance des valeurs et règles de conduite de l’entreprise et sont-ils en mesure de les mettre en application avec toute garantie de fiabilité ?

4. Synthèse : êtes-vous bien armé ?

Notre éthique en retardVous pouvez à présent situer le niveau de préparation de votre Entreprise face aux risques « éthique et compliance ». Si vous trouvez des points à améliorer, vous n’êtes pas seul ! Dans son étude annuelle portant sur l’attitude au travail dans les principaux pays d’Europe (juillet 2018),  l’Institute for Business Ethics de Londres relève notamment que 33% seulement des entreprises françaises associent leur personnel à la prévention des problèmes éthiques, ce qui est préoccupant sur le plan de la compétitivité internationale de la France.

Les nouveaux risques économiques et réputationnels résultent notamment des lois et règlements suivants  :

  • loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016 , dite  Loi Sapin 2, contre la corruption ;
  • règles européennes concernant la loyauté en matière de concurrence ;
  • Règlement Général Européen 2016/679 sur la Protection des Données (RGPD) ;
  • normes environnementales ;
  • règles fiscales en vigueur en France ;
  • risques juridiques découlant des lois américaines et anglaises.

Mais ce ne sont pas les seuls : les nouvelles générations qui entrent à présent passivement sur le marché du travail souhaitent trouver un environnement de travail collaboratif et transparent dans une entreprise socialement responsable et innovante. Les élèves des écoles d’ingénieurs et de commerce sont nombreux à se dire prêt à refuser de travailler dans une entreprise polluante. Capter et conserver les bonnes compétences va devenir compliqué pour les entreprises qui ‘articulent pas une éthique claire !

Pouvez-vous dire en conscience « je suis prêt à faire face à ces risques » ?

Selon nos propres recherches portant sur les ETI et PME françaises déjà engagées dans la Responsabilité Sociale de l’Entreprise, une entreprise sur 3 est pratiquement sans aucune démarche organisée dans le domaine de l’éthique, une sur trois a bricolé rapidement une charte – remède qui peut s’avérer pire que le mal en cas de défaillance, et une sur trois à peine a mis en place une politique cohérente.

Cela vaut sans doute la peine d’aller plus loin. Nous vous proposons les services d’un consultant spécialisé vous permettant de vous raccorder aux meilleures pratiques et de faire du risque une opportunité.

Contactez-nous !